Oceania, nouvelle expo Pop-up au Musée du Cinquantenaire

Du 26 octobre 2017 au 29 avril 2018 se tient au Musée du Cinquantenaire, l’exposition « Oceania. Voyages dans l’immensité ». Il s’agit de la dernière exposition Pop-up du MRAC avant la réouverture.

Cette exposition était l’occasion pour le MRAC de montrer une vingtaine d’objets provenant de ses collections océaniennes. Les réserves océaniennes du MRAC regroupent en effet plus de 2500 pièces, assez mal connues du public belge, même si elles étaient bien présentes lors des expositions « Océanie » (espace ING, Bruxelles, 2008) et « Masterpieces New Guinea Art from the Royal Museum of Central Africa » (BRUNEAF, Ancienne Nonciature, Bruxelles, 2014).

Dans le cadre de cette exposition, on peut souligner les échanges qui eurent lieu entre le Musée royal de l’Afrique centrale et les Musées royaux d’Art et d’Histoire. Entre 1967 et 1979, les MRAH récupérèrent en effet les chefs-d’œuvre Art Nouveau que le MRAC avait hérités suite à l’exposition Bruxelles-Tervuren en 1897. De son côté, le MRAC récupéra des objets africains, océaniens, et américains que possédaient les MRAH. Même si l’objectif était à l’époque que le MRAC devienne un musée ethnographique du monde entier, toutes les collections non européennes ne quittèrent pas les MRAH et très rapidement le projet fut abandonné.

Masque, bois, Archipel Bismark, Papouasie-Nouvelle-Guinée, XIXe s. – EO.1979.1.1367Collection MRAC; photo R. Pessemier, MRAC. Pendentif, tema, écaille de tortue, coquillage, Santa Cruz, îles Salomon, XIXe s. – E0.1979.1.1418, Collection MRAC; photo R. Pessemier, MRAC. Figure de proue de pirogue, tabuyo, bois, îles Trobriand, Papouasie-Nouvelle-Guinée, fin XIXe s. – EO.1979.1.1224, Collection MRAC; photo R. Pessemier, MRAC. Proue de pirogue, bois, coquillages, nacre, Îles Salomon, début XXe s. EO.1979.1.1382, Collection MRAC; photo R. Pessemier, MRAC.