Tag Archives: Brussels

Volunteer work @ the AfricaMuseum

Last Saturday the museum organized its very first info session for future volunteers.
AfricaMuseum is known as one of the world’s most beautiful and impressive museums devoted to Africa, so you can imagine their keen interest in being an active part of it! About 20 enthusiastic future volunteers enjoyed an informative afternoon that included a special visit to the construction site.

The museum is developing volunteer work opportunities so that members of the public can play an active part in the project. A whole range of possibilities will be available.
Even before the museum reopens, some volunteers can already lend a hand during specific activities, such as the return of the museum’s masterpieces or preparations of reopening festivities.
They can also help set up the exhibitions and the welcome pavilion by installing or moving museum pieces and fittings. And just by being ambassadors for the museum, our volunteers will already be making a great contribution to our efforts to develop these opportunities.
AfricaTube is also based on volunteer work. It has already been mentioned in previous blog posts. It is a specific project inviting young volunteers aged 16 to 26 to be part of this interactive and digital platform that selects videos from the internet to show a more contemporary Africa, and show its innovative, creative, and dynamic face.

Stay tuned!

Le relooking a commencé !

©IRSNB

 

Pour être à nouveau la curiosité de nos visiteurs, les spécimens zoologiques qui figureront dans la nouvelle exposition permanente du MRAC suivent un traitement de jouvence ! Pas moins de 174 spécimens doivent passer entre les mains de taxidermistes.

 

 

Devant l’ampleur du travail, la taxidermie a été confiée partiellement à la firme néerlandaise Bouten, et partiellement à l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB). Bouten assurera notamment la restauration de l’éléphant

©IRSNB

et de la girafe, restauration qui se fera au sein même de notre musée. À l’IRSNB, Christophe De Mey et Virginie Grignet assurent la restauration d’une bonne partie de nos oiseaux et de nos trophées.

Au total, ce sont 63 oiseaux, 14 reptiles, 52 mammifères et 45 trophées de mammifères qui sont restaurés. Pour les oiseaux, la restauration consiste essentiellement en un nettoyage et une remise en volume du plumage avec une recoloration des parties nues.

Pour les mammifères, il s’agit de recoller les déchirures et de rajouter des poils lorsque la fourrure est dégarnie. Enfin, pour les reptiles, il faut réparer les craquelures et rafraîchir leur couleur.

L’opération a débuté en février 2016 et devrait prendre un an.

Going Postal, a new pop-up exhibition at BELvue museum

Going PostalOn Friday Feb. 5, 2016, the Royal Museum for Central Africa opened ‘Going Postal. (Hi)stories and philately in Belgium’, one of the last pop-up exhibitions while being closed for renovation work. This exhibition presents precious pieces unknown to the public, from private and RMCA collections of postal history.

The opening event

Mathilde Leduc-Grimaldi, curator of 'Going Postal'

Mathilde Leduc-Grimaldi, curator of ‘Going Postal’

With approximately a hundred people or so attending the event on February 5th, the opening was a warm way to mix scientists, curators, art lovers, philatelists and experts under the glass-roof of the newly renovated patio of Belvue Museum, proving once again, that stamps and philately are still in favour of a large range of people.
In their speeches, Director G. Gryseels (RMCA) and Dr D. Allard (King Baudouin Foundation) underlined the privileged relations the Foundation and the Museum have in common, while the curators of the exhibition, Dr M. Leduc-Grimaldi  & P. Maselis emphasized the dynamism of philately, a genre and a collecting process attracting international attention, from kids to fashion designers, Museum curators, and heads of states alike.

 

 

The blog4exhibition “Going Postal” presents for the first time to the general public the postal collection of the RMCA mixed with loans from major private collectors from Belgium and bpost, the Belgian Post Group. This conjunction is the occasion of a cultural cross-fertilization in a field rarely opened to broad audiences: art, engineering, politics, or scientific expeditions in stamps highlight the dynamism of Belgium, inside or outside the country.

blog6A unique postal collection
The RMCA postal collection is unique in its constitution. Made of the iconographic archives from postal administration of the Ministry of Colonies, it keeps the various stages of a stamp creating process of, from the Ministry’s decision to the implementation of the project and its final outcome. The RMCA holds the initial sketches, watercolours, tests of colours, or proofs of stamps that were used in the Congo Free State, then in the Belgian Congo and Ruanda-Urundi, from 1885 up to their independence. The rendering of the dainty flora and the lively animals is enchanting, the detailed drawings of pieces of African art, stupendous.

blog5Besides bringing back this exceptional collection to its original lustre, tracking and researching additional documents split at an earlier period was the usual curator’s work. It offers an unparalleled example of views of the country at that period, and echoes the colonial demeanour of the period, when Belgium and Congo’s histories followed the same path for a while.

Practical information
– Temporary exhibition :’Going Postal. (Hi)stories and philately in Belgium
title in French: ‘Complètement timbré.Histoires et philatélie en Belgique’
title in Dutch: ‘Filateliefde.De geschiedenis van België via postzegels‘)
– From 6 February until 10 April 2016
– Location: BELvue museum, Place des Palais 7, 1000 Brussels
– Free entrance
– Open from Tuesday to Friday from 9.30 a.m. to 5 p.m.; during the weekend from 10 a.m. to 6 p.m.; on Monday, for groups, by appointment.

> Consult our website for more information on the exhibition, guided tours and catalogue.

Askanyi au Studio Congo

Askanyi³Un dimanche par mois, dans le cadre du musée pop-up, « Africa Sunday » est organisé à AfricaMuseum@BOZAR.

C’est ainsi que ce dimanche 13 décembre, se sont élevées les voix du groupe Askanyi dans le Studio Congo ; le public en a perdu la sienne…

C’est devant près de 150 personnes, petits et grands, venant de tous horizons, que se sont produits les musiciens et chanteurs du groupe.

Askanyi (qui signifie « peuples » en wolof), c’est un mélange d’instruments à cordes et de chants traditionnels africains. Si cette combinaison peut paraître étonnante au départ, elle l’est encore plus lorsqu’on écoute les artistes à l’œuvre.

On est tout de suite impressionné par la DSC_0119puissance des voix et la beauté du mélange. Impossible de ne pas être transporté et de ne pas frissonner devant ce spectacle. Sans que l’on ne s’en rende compte, le Studio Congo a voyagé ce dimanche, gratuitement et durant une heure, pour le plus grand plaisir de tous.

Membres du groupe : Les musiciens Esther Lambrechts, Sebastien Paz Ceroni, Marijn Thissen, Robrecht Kessels et les chanteurs Jupiter Diop, Marie-Ange Teuwen, Nicole Letuppe et Fredy Massamba (remplacé ce dimanche par Soul T).

Stacy Adabunu, stagiaire MRAC

 

Askanyi4

Rencontre avec Julien Volper, commissaire de l’exposition Pop-up ‘Masques Géants du Congo’

Julien dans les collections MRACJulien Volper, conservateur au service Patrimoines du Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) est le commissaire de l’exposition Masques Géants du Congo. Patrimoine ethnographique des jésuites de Belgique qui se tient au musée BELvue à Bruxelles du 12 mai au 8 novembre 2015.

Français d’origine, Julien a fait toutes ses études à Paris mais est arrivé à Tervuren à l’occasion de son mémoire dont le sujet était « les porte-flèches Luba ». Et comme chacun sait, qui dit Luba dit Afrique centrale et qui dit Afrique centrale dit Tervuren. Depuis les années 2000, d’abord comme étudiant, à présent comme conservateur, Julien explore donc les archives et les collections du MRAC. Et suivant son expression « Mes missions de terrain se font dans les réserves du MRAC et d’autres musées, mes informateurs résident dans des villages que l’on nomme archives ou bibliothèques… »

Dès les années 2000, Julien avait découvert la « Collection jésuites » : un ensemble de pièces et d’archives de l’ancien musée missionnaire jésuites d’Heverlee mis en dépôt au MRAC en 1998 et dont le musée se charge depuis de la conservation, de l’archivage, de la restauration et de l’étude scientifique des pièces. Plus il allait dans le détail de cette collection, plus il se disait qu’il y avait là un morceau d’histoire du Bandundu, région du Congo très peu connue.

Rapidement, l’idée lui est venue de faire quelque chose de « visible » de cette gigantesque collection, forte historiquement et intéressante à la fois ethnographiquement et artistiquement. C’est ainsi qu’il a pris contact avec les jésuites et qu’est née cette magnifique exposition qui donne la part belle aux masques kakuungu et au rite de l’initiation masculine du mukanda.

Plus d’infos
–    Exposition Masques Géants du Congo. Patrimoine ethnographique des jésuites de Belgique
–    Du 12 mai au 8 novembre 2015
–    Au musée BELvue, Place des Palais 7, 1000 Bruxelles
–    Ouvert du lundi au vendredi, de 9h30 à 17h00 ; le week-end, de 10h00 à 18h00
–    Fermé le 21 juillet
–    Entrée gratuite / visites guidées gratuites / parcours-jeu…

Activités pédagogiques pop-up

Pendant la fermeture du musée pour rénovation, les activités pédagogiques sont temporairement proposées au Muséum des Sciences naturelles, au musée BELvue et à BOZAR à Bruxelles.

Au cours des ateliers, les enfants et les jeunes font connaissance avec certaines réalités africaines actuelles et sont amenés à s’interroger sur la place que tient l’Afrique dans le monde. Un processus de sensibilisation qui vise à ouvrir les jeunes à des cultures non occidentales.

Voici un avant-goût de l’atelier ‘Congo : colonisation et décolonisation’, atelier pop-up pour les jeunes de 5e et 6e secondaire (16 à 18 ans).

Pop-up exhibition ‘Giant Masks from the Congo’

Giant Masks from the Congo. A Belgian Jesuit ethnographic heritage
Temporary exhibition from 13 May – 8 November 2015 at BELvue museum, Brussels

Giant Masks from the Congo presents a set of masks used during the mukanda male initiation rite among the Yaka and the Suku, people of the southwestern DR Congo. These masks, along with other pieces on display, reflect the ethnographic research and collection conducted by Jesuit missionaries in the Belgian Congo. The Jesuits were in close contact with the RMCA since the late 1910s.
These masks are remarkable in their exceptional form and design. Most of these pieces have never before been seen in public or in print… more (on our website)

Africamuseum@matonge2015

 

Matonge2015

Africamuseum@matonge2015

Cliquez sur la photo pour lancer l’album de photos.

Dans le cadre du festival Congolisation, le Musée royal de l’Afrique centrale fait un pop-up à Matonge (Bruxelles) depuis le 17 janvier 2015.

Les commerçants du quartier Matonge ont choisi dans les collections d’archives photographiques du musée une photo en lien avec leur boutique et l’ont installée dans leur vitrine.

Plus d’infos sur notre site

Een pop-up van blauwhelmen in BELvue.

Jawel, ondanks de verbouwingswerken zijn we nog steeds actief hier in het Africamuseum. En dat zullen de bezoekers van de Brussels Museums Nocturnes wel bevestigen…

Onder de vorm van een pop-up act en dus pop-upals complete verrassing vielen we op donderdag 16 oktober 2014 binnen in het BELvue museum. Zwart gekleed, als dieven in de nacht, zetten we onze blauwe helmen op, marcheerden we dapper en vastberaden door de zalen van BELvue en deelden onze folders uit.

Ondertussen konden de bezoekers genieten van een prachtig optreden van Zion Gospel Spirit. Zij die meer wilden weten over onze activiteiten, konden terecht bij onze collega’s van de educatieve dienst.

Het museum is dan misschien wel gesloten, Zion Gospelmaar onze tentoonstellingen en activiteiten worden verdergezet op verschillende plaatsen. Er zijn nog steeds rondleidingen, workshops, wandelingen, lezingen en tentoonstellingen zowel op de site in Tervuren als in Brussel. Voor elk wat wils! Als je meer wil weten, raadpleeg onze website.

Oh, en houd een oogje in het zeil, wie weet zie je onze blauwhelmen straks wel weer opduiken tijdens een nieuwe Brussels Museums Nocturne…

Session d’écoute d’archives coloniales

Session d'écoute d'archives sonores 13 novLe jeudi 13 novembre, dans le cadre du cycle de conférences intitulé « L’Afrique au zénith » se tenant à BOZAR, le MRAC et l’ONG Coopération Education Culture (CEC) ont proposé une session d’écoute d’archives sonores de la propagande coloniale belge. Ces archives, conservées par la SONUMA (SOciété de NUMérisation et de commercialisation des Archives audiovisuelles), proviennent de l’Institut National de Radiodiffusion, l’ancêtre de la RTBF.

Lorsqu’il a été question de réactualiser l’exposition « Notre Congo. La propagande coloniale belge dévoilée », Julien Truddaïu, chargé de mission à CEC, a plongé dans les différents canaux relayant la parole coloniale officielle. La radio a offert quelques perles sonores, dont certaines qui étaient, jusque-là, restées inaccessibles au public.

Le Foyer 1 à BOZAR, qui se prête parfaitement à des interventions intimistes et conviviales était, pour l’occasion, plongé dans l’obscurité. Ainsi, le public a pu s’immerger complètement dans des témoignages sonores qu’un commentaire remettait sobrement dans leur contexte et que rehaussaient de subtiles interventions musicales. Ces voix, aux accents d’antan, laissaient entendre « la civilisation en marche au Congo », la nécessité de valoriser le territoire, d’en exploiter les richesses, de faire marcher droit ses habitants, etc. Idées et images ressassées par la radio, mais aussi la presse, la publicité, les chromos, les jeux d’enfants, qui ont largement infusé dans l’imaginaire collectif belge et qui ne sont pas sans répercussions sur la manière dont on appréhende aujourd’hui le Congo, ses habitants et les membres de sa diaspora.