Tag Archives: closing weekend

Conter une dernière fois, conter ensemble

Contribution par Claire Poinas, collaboratrice au service Education & Culture du musée.

Claire Poinas

Claire Poinas

“Les salles aujourd’hui vides du musée résonnent de la vie qu’il a accueillie pendant plus d’un siècle : les cris des enfants chahuteurs, les silences des adolescents faussement blasés, le claquement des talons hauts des dames chics, les pas traînants des seniors. Peut-être nous avez-vous déjà entendu entonner « Saboro-le » avec des petits de maternelles entourant un immense serpent de bois…

Cela faisait quelques semaines que nous, les guides, ainsi que les gardiens et ceux qui « logeaient » au musée, disions au-revoir aux salles quotidiennement arpentées. Le week-end de fermeture du musée a permis à des milliers de visiteurs de faire leurs adieux au vieux musée, d’humer encore une fois son charme désuet, de rendre un dernier hommage à l’éléphant ou au masque mbangu, de goûter une dernière fois à ses sensations d’enfance.

Dimanche soir (le 1 décembre), une poignée de minutes avant que Guido Gryseels et papa Lazare ne ferment cérémonieusement les lourdes portes du musée, Olivier (Crespel), Katrien (Van Craenenbroeck) et moi-même avons conté une dernière fois. Pendant tout le weekend, nous nous sommes relayées avec Katrien pour conter en néerlandais et en français, accompagnées à la guitare et aux percussions par notre collègue Olivier. Nous avons improvisé un dernier conte ensemble, mêlant français, néerlandais et musique. Ceci avait valeur de symbole pour nous. Le symbole d’années passées à partager le travail, à tisser des liens allant bien au-delà des seuls liens professionnels. C’est donc avec beaucoup d’émotion dans la voix que nous avons, ensemble, expliqué pourquoi les moustiques piquent.

Tout ça, c’est fini… pour trois ans. Tout du moins au musée, car nous continuerons à proposer une foule d’activités à Bruxelles. Nous retrouverons enfants rêveurs et chahuteurs, adolescents enfermés dans leur mutisme rebelle et adultes curieux dans trois lieux différents : à BELvue, à Bozar et au Muséum d’Histoire Naturelle.”

Les derniers jours de «l’ancien» musée…

Notre directeur Guido Gryseels fermant les portes du musée

Notre directeur Guido Gryseels fermant les portes du musée
Clicquez sur la photo pour regarder l’album

“Voilà des années que l’on parle de la rénovation du musée, et voilà des années que je pense que nous fermerons « bientôt ». Mais cette fois-ci c’était pour de bon : le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre étaient les derniers jours de « l’ancien » musée. À cette occasion, l’entrée était gratuite et l’éléphant était la première grande pièce à quitter le musée. Tout un symbole.

L’affluence de la presse était extraordinaire et le nombre de visiteurs a dépassé nos espérances : 15 000 personnes sont venues visiter le musée une dernière fois. On se marchait un peu sur les pieds, mais l’ambiance était malgré tout très agréable, musique et activités jaillissant un peu partout. Encore une fois, nombreuses étaient les familles avec enfants : le musée a donc pleinement fait honneur à sa réputation de « musée familial ».

Personnellement, comme de nombreux autres membres du personnel, j’ai tout de même vécu ce dernier week-end avec un double sentiment. Nous attendions tous ce moment avec impatience. Mais lorsque le dernier visiteur a quitté le musée et que le directeur a fermé les portes de son musée pour la dernière fois, nous nous sentions tous très émus. Pour la plupart d’entre nous, le musée n’est pas seulement notre cadre de travail, c’est aussi un lieu auquel nous sommes profondément attachés.”

(Kristien Opstaele – chef de service Communication)

Regarder les photos

I’ll be back… : het vertrek van onze olifant

 

Vertrek van onze olifant

Bekijk hier een selectie van foto’s

Op vrijdag 30 november 2013 werd onze olifant richting uitgang van het museum getrokken door o.a. Philippe Courard, staatssecretaris voor Wetenschapsbeleid, Guido Gryseels, directeur van het museum, en Luis, de jonge journalist van Karrewiet (KETNET).
In de grote rotonde werd onze olifant onder massale belangstelling van bezoekers en pers ingepakt in een grote kist.

Op zaterdag 1 december werd hij dan tijdens een spetterend slotweekend uitgezwaaid door groot en klein en vertrok het konvooi naar Technopolis in Mechelen dat onze olifant voor de gehele periode van de sluiting onderdak biedt.

Verhuisfirma MOBUL die wel wat ervaring heeft met de verhuis van museumobjecten had nooit eerder een gigantische olifant als vracht. Gelukkig verliep de hele operatie op wieltjes…